Notre philosophie

Biodiversité – pour une protection active de la diversité biologique

Le matériau de base de la chimie moderne – et donc des produits dont nous nous entourons au quotidien – consiste essentiellement en une unique matière brute non renouvelable : le pétrole. Pourtant, l’avenir de la chimie est radicalement autre : tout comme l’approvisionnement en énergies, la chimie ne peut bâtir à long terme que sur les ressources renouvelables et diversifiées. Les ressources matérielles de la chimie du futur sont disponibles en grande richesse et en grande diversité au sein de notre biosphère : dans les végétaux.
Depuis 1983 déjà, la société AURO bâtit inlassablement sur ce concept des matières premières du futur.

Les plantes offrent une variété incommensurable de matières premières pour la fabrication de couleurs et de peintures, et toutes sont intégralement biodégradables. N’importe quelle plante constitue en elle-même une usine chimique ultraperformante qui fabrique ses produits sans le moindre déchet. Ainsi par exemple, une plante est capable de produire en quantité adéquate de la cellulose dans ses tiges, des colorants à l’intérieur de ses feuilles et des cires à leur surface, des graisses et des protéines dans ses fruits, mais également des parfums et des résines dans ses fleurs. Au sein de la chimie végétale, des milliers de variétés de plantes constituent la base de production de centaines de milliers de substances différentes qui s’adaptent du point de vue climatique, géologique et génétique aux diverses régions terrestres. La chimie du futur a besoin d’une biodiversité riche et intacte ; le moindre appauvrissement du monde animal et végétal restreint la future chimie des plantes. 



Par l’utilisation conséquente de matières premières essentiellement végétales et minérales pour la fabrication de produits diversifiés dans le domaine de la construction et de l’habitat, AURO suit d’ores et déjà ce concept d’avenir.

Avec les ressources renouvelables, AURO mise sur une chimie axée vers un avenir de long terme. À la différence de l’énergie renouvelable obtenue par la transformation directe de l’énergie solaire, la chimie basée sur les substrats matériels a besoin des plantes. Cette ressource ne peut être préservée que grâce à un héritage biologique intact.
Depuis 2006, AURO affiche un bilan CO2 équilibré et ne contribue aucunement à la pollution environnementale due au dioxyde de carbone – ni par ses produits, ni par la fabrication de ceux-ci, ni par de quelconques autres activités.